Comment protéger les plus jeunes sur la Toile ?

09/01/2018 - 09h37

Malgré toutes les dispositions légales mises en place ces dernières années, Internet reste un lieu où les mauvaises rencontres sont possibles. Puisque le dicton dit qu’"il vaut mieux prévenir que guérir", voyons ensemble quelques points d’attention qui peuvent vous aider. 


A l’heure actuelle, les enfants naissent presque avec une tablette dans la main. Ils savent déjà allumer un GSM ou regarder une vidéo sur YouTube avant de boire leur premier biberon. Il vous reste donc à prendre le train en marche afin d’éviter tout risque d’abus.

  • Mettre un mot de passe sur vos appareils: Smartphone, tablette, PC, SmartTV. Et soyez original: n’utilisez pas votre code postal, la date de naissance de votre petit dernier ou le nom de votre chien.
  • Placez le pc dans une pièce commune, à la vue de tout le monde. Cela vous permettra de jeter un petit coup d’œil de temps en temps. Attention toutefois à respecter sa vie privée aussi… Un juste milieu à trouver.
  • Apprendre à votre enfant à ne pas faire confiance à des inconnus, même s’il s’agit à première vue d’enfants de son âge. Lui faire comprendre qu’il ne doit jamais divulguer de données privées comme son adresse ou son mot de passe, et ne pas poster une photo de lui sans vous avoir demander la permission.
  • Etablissez un horaire précis pendant lequel votre enfant peut utiliser le PC ou la tablette. Afin qu’il ne soit pas surpris quand vous lui demanderez de l’éteindre. Et vous verrez, avec un peu de chance, il finira par respecter les horaires de lui-même… (avec de la chance on a dit).
  • S’il vous demande de se créer un profil Facebook, ne soyez pas catégorique. Beaucoup de ses amis y sont sûrement actifs. Par contre, imposez au moins une condition: être dans sa liste d’amis (pour avoir accès à ce qu’il publie) et pouvoir vérifier son profil une fois par semaine par exemple.
  • Vous avez des programmes, des logiciels qui vous permettront de bloquer les sites internet à contenu adulte, pornographiques, à caractère violent. Certains logiciels permettent aussi de bloquer les jeux en ligne ou les réseaux sociaux
  • Dernier conseil: parlez avec votre enfant. Le plus important est qu’il se sente en confiance pour discuter avec vous de tout et le but n’est évidemment pas de diaboliser internet à tout prix.