La reconnaissance faciale, c'est quoi ?

26/01/2018 - 04h04

Les habitués de la XBox l'ont connue. La reconnaissance faciale a été mise en avant à la sortie de l'iPhone X, mais d'autres constructeurs vont la proposer. Voici ce que vous devez savoir.

En septembre dernier, la présentation de l’iPhone X a inauguré un grand changement, en dehors de la disparition du bouton Home, présent depuis le tout premier iPhone: fini le capteur biométrique (empreintes digitales) au profit de la reconnaissance de votre visage (FaceID).

L'arme d'Apple: la caméra True Depth
Face ID est une technologie destinée à reconnaître un visage de manière infaillible, dans n'importe quelle condition pour le débloquer, le déverrouiller, faire des achats ou s'identifier. Pour y arriver, Apple a dû travailler sur une caméra frontale spéciale, dite True Depth (véritable profondeur).
Techniquement, en haut de la façade de l'iPhone X Se trouve un capteur photo muni d'autres capteurs et éléments électroniques (infrarouge, éclairage, projecteur de points). Ces derniers établissent une sorte de cartographie de votre visage grâce à des images 3D utilisées pour vous authentifier. Voici comment cela fonctionne.
Apple a intégré une puce capable de traiter des algorithmes d’apprentissage: le système reconnaît votre visage et apprend à ne plus faire d'erreur, quelle que soit la situation. Du point de vue de la sécurité, il est compliqué de le tromper en utilisant, par exemple, une photo. Elle ne pourra pas être contournée par la caméra en 3D et ses points infrarouges (comme c'était le cas lorsque Samsung s'y est essayé).

La sécurité est-elle assurée ?
Apple répond par l'affirmative et a donné ses propres chiffres. La probabilité que quelqu'un d'autre (y compris un jumeau !) débloque un iPhone X avec son visage est de l'ordre de 1 sur 1 million. Pour donner un ordre de grandeur, on est à 1 pour 50 mille avec un capteur d'empreintes digitales.
Où sont stockées ces images ? Dans la mémoire chiffrée du processeur. Pas dans le nuage ou via iCloud. Rien ne transite de votre iPhone au cloud. Et le FaceID d'un appareil ne peut pas servir à un autre.

Et ailleurs ?
OnePlus a voulu faire le buzz en proposant sa propre solution (Face Unlock) sur un smartphone de... 500€. S'il est annoncé plus rapide que celui de l'iPhone (même si celui-ci évolue de mise à jour en mise à jour), il n'insiste pas autant sur la sécurité du système et vient simplement peaufiner le propre système de Google, le Smart lock.