L’impact environnemental des emails: agissez à votre échelle !

03/11/2020 - 11h01

Votre boîte mail déborde chaque jour ? Grâce à cet article, vous allez mieux comprendre l'impact environnemental des mails et pourrez ensuite appliquer nos précieux conseils pour une boite mail plus verte !


L’envoi et réception d’emails contribuent au réchauffement climatique. Les responsables ? Les gigantesques serveurs qui en assurent le transport chaque jour et qui consomment énormément d’énergie. Bonne nouvelle: nous pouvons tous agir pour réduire l’impact du mail sur la planète.
 

L'email en chiffres
Vous êtes-vous déjà demandé combien d’emails sont envoyés par jour dans le monde ? Et le nombre d’emails qui arrivent dans votre boîte de réception ? De nombreux emails sont envoyés et reçus chaque année, et ces chiffres sont probablement plus élevés que vous ne le pensez. On fait le point. D’après l’ Email Statistics Report, publié par le groupe de recherche Radicati :

  • 5,59 milliards de comptes email sont actifs aujourd'hui;
  • 293,6 milliards d'emails ont été envoyés et reçus chaque jour en 2019;
  • Nombre d'utilisateurs de l'email en 2019 : 4 milliards;
  • L'employé de bureau reçoit en moyenne 121 courriels par jour.


 

Quelle est l'empreinte carbone d'un mail ?
Ne vous fiez pas aux apparences, l'empreinte carbone d'un email n'est pas négligeable. Voici quelques ordres de grandeur:

  • 0,3 grammes pour un email de spam;
  • 4 grammes pour un mail sans pièce jointe;
  • 11 grammes pour un email avec une pièce jointe de 1 MB (soit l'équivalent d'un sac plastique);
  • Jusqu'à 50 grammes pour un long email avec des pièces jointes.


Pourquoi un email pollue-t-il autant ?
Les statistiques et les scientifiques sont sans appel: l'email contribue au réchauffement climatique. Pour mieux comprendre comment, il faut savoir que chaque donnée échangée sur internet est stockée dans des datacenters qui consomment énormément d'énergie pour fonctionner et être refroidis. C'est ce que l'on appelle l'empreinte carbone du stockage mail.

L'air de rien, ces datacenters sont responsables d'une quantité non négligeable de gaz à effet de serre, ce qui favorise le dérèglement climatique. Il s’agit d’une forme de pollution silencieuse.

Pourtant, chacun peut réduire son empreinte carbone à son échelle en appliquant quelques gestes simples.


Les bonnes résolutions à prendre: nos astuces

Pour réduire l'empreinte carbone d'un mail, il suffit de respecter quelques règles de bon sens.

#1 Diminuez le nombre de destinataires
Cela peut sembler insignifiant, mais commencer par réduire le nombre de destinataires est un bon début. Non seulement, vous importunez moins de monde, mais surtout, vous diminuez la consommation d'énergie.

#2 Réduisez le nombre de pièces jointes
Lorsque c'est possible, vous pouvez éviter d'envoyer une pièce jointe. La plupart du temps, vous pouvez d'ailleurs vous contenter d'un lien dans votre mail pour éviter d'envoyer des messages lourds (et donc polluants).

De manière concrète, plutôt que de joindre un fichier, utilisez par exemple un lien WeTransfer, que la personne utilisera si elle le souhaite. L’avantage: moins d’espace sur les serveurs et, après un certain temps, le fichier sera détruit définitivement, contrairement aux pièces jointes conservées longtemps.

#3 Simplifiez vos signatures
Utilisez une signature de mail simplifiée, sans logo et sans image. Après tout, ce qui compte vraiment, c'est de savoir qui vous êtes et comment vous contacter.

#4 Faites le ménage !
Pour réduire le nombre de messages stockés sur des serveurs, vous pouvez vider votre corbeille le plus souvent possible. Certains services comme Gmail ou Hotmail permettent de le faire automatiquement après 30 jours par exemple. N'oubliez pas de vider le dossier "Envoyés", qui peut aussi contenir un grand nombre de messages bien souvent... inutiles.
 

Orange se met au vert

Le saviez-vous ? Orange Luxembourg s’engage pour l’environnement.

Dans le cadre de son plan stratégique Engage 2025, Le Groupe Orange se fixe un objectif ambitieux : anticiper de 10 ans les objectifs de la GSMA en étant neutre en carbone d’ici 2040. Cela passera par un recours accru aux énergies renouvelables, qui représenteront en 2025 plus de 50 % du mix énergétique du Groupe, mais aussi par un effort sans précédent d’efficacité énergétique. Orange renforcera son programme Green ITN pour réduire la consommation énergétique de ses réseaux et s’appuiera davantage sur l’économie circulaire avec par exemple, des produits eco-conçus, des équipements réseaux de seconde main et davantage de terminaux d’occasion disponibles dans les boutiques.

Ainsi, Orange a lancé le mois dernier une vaste campagne de reprise de téléphones usagés. Chaque client peut bénéficier de jusqu’à 400€ d’économies sur l’achat d’un nouveau mobile en rapportant son ancien téléphone en shop. Cela peut alors être l’occasion de changer de mobile, et d’opter pourquoi pas pour le nouvel iPhone 12, compatible avec les forfaits mobiles Orange récemment devenus 5G Ready, et ce sans augmentation de prix. Rapporter son téléphone en shop, c’est un coup de pouce pour la planète, mais également un coup de pouce pour son porte-monnaie et l’occasion de se faire plaisir avec de nouveaux appareils innovants.

Découvrez nos engagements pour l’environnement sur notre site internet.