Pourquoi tant de capteurs photo sur nos smartphones ?

29/03/2019 - 12h04

On pensait que la norme était devenue deux capteurs photo à l’arrière des smartphones. Huawei, Sony, Nokia et Samsung pensent le contraire. De 3 à 5 capteurs, qui dit mieux ? Et surtout, pour quoi faire ?

Début des années 2000, les téléphones ont commencé à rivaliser avec les appareils photo numériques.  Souvenez-vous (peut-être) du Sony Ericsson K750 !  Si on en juge les récentes annonces de Huawei, Samsung et Sony, la norme passe à trois voire davantage.  Certaines marques annoncent même des appareils avec quatre ou cinq objectifs à l’arrière. Tentons d’expliquer ce que cela change concrètement, quand et pourquoi.

Des objectifs polyvalents mais compacts

Il aura fallu du temps pour que nos smartphones remplacent complètement les appareils photo numériques. Et la raison est simple : nos téléphones doivent rester compacts, ils ne peuvent donc pas embarquer un zoom optique adapté à toutes les situations.
Les fabricants ont trouvé la parade : au lieu d’un capteur polyvalent, ils équipent leurs smartphones de capteurs photo qui ont chacun leur utilité – et qui fonctionnent même ensemble pour prendre des photos plus nettes ou avec des effets beaucoup plus professionnels.

À chacun son utilité

Généralement, les smartphones récents comportent minimum deux objectifs à l’arrière. Le principal présente une grande résolution et prend des clichés de bonne qualité, adaptés à la plupart des cas. Le second capteur fournit souvent un téléobjectif, permettant un meilleur zoom sans perte de qualité. Autre possibilité: un objectif avec un (super) grand-angle, qui permet par exemple d’immortaliser un paysage comme on le ferait avec un appareil photo classique. Cela permet aussi de ne pas devoir reculer pour que tous vos amis soient sur la photo.

…ensemble ou séparément

Certains smartphones possèdent aussi un capteur monochrome. Il ne sert pas seulement à prendre des photos en noir et blanc, mais aussi à améliorer les photos couleur, car combiner les informations issues d’un capteur monochrome permet d’en améliorer la netteté.
Vous l’aurez compris, les appareils équipés de plusieurs capteurs à l’arrière permettent à la fois de varier les types de prises de vue, mais aussi de choisir la meilleure photo ou de créer des effets professionnels (même après-coup !) grâce à la combinaison des différents clichés pris simultanément.

Quelques exemples

Le Sony Xperia 10 dispose de deux objectifs (de 13 et 15 mégapixels) et permet de mettre le sujet de la photo en avant en floutant l’arrière-plan. C’est le si populaire effet bokeh.
De son côté, Samsung a équipé son Galaxy S10 et le Galaxy S10+ de trois capteurs : un de 16 et deux de 12 mégapixels. Il s’agit respectivement d’un ultra grand-angle, d’un grand-angle à double ouverture (pour de meilleures photos en faible luminosité notamment) et d’un téléobjectif.
Véritable pro de la photo, le Huawei P20 Pro embarque quant à lui trois objectifs Leica (de 40 mégapixels, 20 mégapixels monochromes et 8 mégapixels), avec un zoom hybride 5x et il s’adapte automatiquement pour des photos toujours réussies.
Dans quelques semaines  sort le Nokia 9 Pureview : il combine 5 capteurs photo, grâce à une collaboration avec les marques Zeiss et Light, deux fleurons de la photo et de la vidéo.
Et les iPhone, pardi ? Les fans d’Apple ne sont pas en reste puisque la rumeur dit que le prochain modèle, en cours de développement, disposera lui aussi de 3 appareils photo à l’arrière (cela dit, c’est une rumeur!).

 

Bref, cheese et attendez-vous au meilleur de la photo mobile en 2019 !